L’attraction exercée par la flore microbienne de la peau sur le moustique tigre - Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail Access content directly
Journal Articles Les cahiers de la Recherche : Santé, Environnement, Travail Year : 2017

L’attraction exercée par la flore microbienne de la peau sur le moustique tigre

Abstract

L’évolution des populations de moustiques dépend de différents facteurs (alimentaire, non alimentaire, reproductif) qui vont conditionner à la fois leur comportement et leur écologie. Parmi eux, les odeurs, l’olfaction étant le principal sens par lequel les moustiques localisent leurs hôtes cibles. Récemment, le développement de l’écologie chimique a permis de formuler de nouvelles hypothèses pour expliquer le tropisme des moustiques vis-à-vis de l’homme. Il semblerait que les sensilles chémoréceptrices (organes sensoriels) au niveau des antennes répondent, chez certains insectes hématophages (y compris les moustiques), à divers composés organiques volatils présents sur la peau de l’homme et dans sa sueur (ex. ammonium, acide lactique…) qui agiraient comme des stimuli.
Fichier principal
Vignette du fichier
2017_CDLR_valiente_moro_attraction_flore_microbienne_peau_sur_moustique_tigre.pdf (278.36 Ko) Télécharger le fichier
Origin Publisher files allowed on an open archive

Dates and versions

anses-01799870 , version 1 (25-05-2018)

Identifiers

  • HAL Id : anses-01799870 , version 1

Cite

Claire Valiente-Moro. L’attraction exercée par la flore microbienne de la peau sur le moustique tigre : La microflore cutanée comme source de molécules attractantes pour le moustique tigre Aedes albopictus : application au développement de stratégies innovantes en lutte anti-vectorielle. Les cahiers de la Recherche : Santé, Environnement, Travail, 2017, Résistances et méthodes alternatives, 10, pp.24-25. ⟨anses-01799870⟩
256 View
330 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More