Les perturbateurs endocriniens, une nouvelle piste pour expliquer la sclérose en plaques ? - Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail Access content directly
Journal Articles Les cahiers de la Recherche : Santé, Environnement, Travail Year : 2019

Les perturbateurs endocriniens, une nouvelle piste pour expliquer la sclérose en plaques ?

Jean-Baptiste Fini
Sylvie Remaud
  • Function : Author
  • PersonId : 1200604

Abstract

La sclérose en plaques est une maladie chronique et évolutive, qui affecte le système nerveux central. Selon les estimations, 100.000 personnes en sont atteintes en France et 2.500 nouveaux cas sont diagnostiqués chaque année, avec une prépondérance féminine. Parallèlement à la prévalence croissante de la sclérose en plaques, les ventes de produits chimiques continuent d’augmenter en France avec une progression de 3,5% en volume en 2014 par rapport à 2013. Or, des centaines de ces produits ont été identifiées comme de potentiels perturbateurs endocriniens, capables de mimer ou d’empêcher les actions physiologiques régulées par les différentes hormones, dont les hormones thyroïdiennes. L’hypothèse selon laquelle l’exposition chimique actuelle influence, dans le cerveau en développement et chez l’adulte, le destin des cellules souches neurales , la maturation des oligodendrocytes et a fortiori les capacités de myélinisation/remyélinisation, est une hypothèse originale, non étudiée à ce jour.
Fichier principal
Vignette du fichier
2019_CDLR_fini_remaud_perturbateurs_endocriniens_nouvelle_piste_pour_expliquer_sclerose_plaques.pdf (237.23 Ko) Télécharger le fichier
Origin Explicit agreement for this submission

Dates and versions

anses-02445547 , version 1 (14-02-2020)

Identifiers

  • HAL Id : anses-02445547 , version 1

Cite

Jean-Baptiste Fini, Sylvie Remaud. Les perturbateurs endocriniens, une nouvelle piste pour expliquer la sclérose en plaques ? : Impact d’un mélange de molécules chimiques sur la différenciation en oligodendrocytes des cellules souches neurales : lien avec la sclérose en plaques. Les cahiers de la Recherche : Santé, Environnement, Travail, 2019, Les perturbateurs endocriniens, 13, pp.18-19. ⟨anses-02445547⟩
380 View
467 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More