Effets indésirables induits par la réglisse consommée dans le cadre alimentaire - Étude des cas enregistrés par les Centres antipoison de janvier 2012 à décembre 2021 - Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail Access content directly
Reports (Technical Expertise Report) Year : 2022

Effets indésirables induits par la réglisse consommée dans le cadre alimentaire - Étude des cas enregistrés par les Centres antipoison de janvier 2012 à décembre 2021

Abstract

La réglisse est largement utilisée, en particulier dans les industries du tabac, cosmétique, alimentaire et pharmaceutique. Glycyrrhiza glabra, ou réglisse glabre, est l'espèce la plus fréquente du genre botanique. La consommation de réglisse expose à des risques et principalement au pseudo-hyperaldostéronisme. La littérature scientifique abonde de rapports de cas de complications graves, et parfois mortelles, dans le cadre d’une consommation en quantités souvent décrites comme importantes.Une revue de la littérature, réalisée en 2014, compilant 402 articles scientifiques a montré que la réglisse était responsable de plus de 12 % des effets indésirables liés à la consommation de compléments alimentaires végétaux ou de produits traditionnels à base de plantes. Dans une étude rétrospective multicentrique des données issues de centres antipoison (CAP) européens et brésiliens, la réglisse figuraitparmi les 10 plantes consommées dans le cadre alimentaire les plus fréquemment à l'origine d'effets indésirables.En France, plusieurs cas d’intoxications graves après la consommation de réglisse ont été récemment rapportés auprès des centres antipoison et du dispositif de Nutrivigilance de l’Anses. Les personnes présentaient un tableau de pseudo-hyperaldostéronisme et notamment une hypertension artérielle (HTA) sévère et/ou une hypokaliémie profonde.Or, il apparaît que les conditions d’étiquetage en Europe des produits alimentaires contenant de la réglisse ou ses dérivés ne mentionnent de risque qu’au-delà de certaines concentrations et pour les personnes souffrant d’HTA, alors que la consommation chronique de réglisse peut conduire à une HTA par pseudo-hyperaldostéronisme même en l’absence d’HTA préexistante.L’Anses s’est autosaisie de ce sujet en confiant au GT « Vigilance des toxines naturelles » l’analyse des cas d’intoxication après consommation de réglisse rapportés aux CAP, préalablement à la détermination d’une valeur toxique de référence (VTR) de la glycyrrhizine et d’une évaluation des risques liés à la consommation alimentaire de réglisse.
No file

Dates and versions

anses-04086918 , version 1 (02-05-2023)

Licence

Attribution - NonCommercial - NoDerivatives

Identifiers

  • HAL Id : anses-04086918 , version 1

Cite

Luc de Haro, Gaël Le Roux, Eric Abadie, David Boels, Nicolas Delcourt, et al.. Effets indésirables induits par la réglisse consommée dans le cadre alimentaire - Étude des cas enregistrés par les Centres antipoison de janvier 2012 à décembre 2021. Saisine n°2022-AUTO-0077, Anses. 2022, 26 p. ⟨anses-04086918⟩
27 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More