Avis de l'Anses relatif aux conditions de mise à l’abri des volailles élevées en plein air en vue de la prévention de l’introduction de virus influenza aviaires hautement pathogènes par des oiseaux sauvages - Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail Access content directly
Reports (Technical Expertise Report) Year : 2022

Avis de l'Anses relatif aux conditions de mise à l’abri des volailles élevées en plein air en vue de la prévention de l’introduction de virus influenza aviaires hautement pathogènes par des oiseaux sauvages

Abstract

L’arrêté ministériel du 16 mars 2016 précise les mesures de prévention applicables dans les exploitations de volailles et autres oiseaux captifs du territoire national en fonction du niveau de risque épizootique défini en raison de l’infection de l’avifaune sauvage par un virus de l’IAHP. Ainsi, afin de prévenir l’introduction du virus de l’IAHP dans les élevages par la faune sauvage infectée, l’arrêté précité exige la mise en place de mesures de biosécurité renforcées dans : (i) les zones à risque particulier (ZRP) lorsque le niveau de risque est « modéré » et ii) les parties du territoire métropolitain où le niveau de risque est « élevé ». De même, l’arrêté ministériel du 29 septembre 2021 , définissant les zones à risque de diffusion (ZRD) du virus de l’influenza aviaire, impose la mise en place de mesures de biosécurité renforcées dans les zones à risque de diffusion : (i) chez les palmipèdes âgés de moins de 42 jours, lorsque le niveau de risque est « modéré » et (ii) dans tous les élevages de volailles situés en ZRD lorsque le niveau de risque est « élevé ».Selon l’arrêté du 29 septembre 20213 relatif aux mesures de biosécurité applicables dans les établissementsdétenant des volailles ou des oiseaux captifs, les mesures de biosécurité renforcées se traduisent notammentpar (i) la mise à l’abri4 des volailles et des oiseaux captifs et la protection de leur alimentation et leur abreuvement dans les établissements à finalité commerciale, et ii) la claustration ou la protection par des filets des volailles et des oiseaux captifs détenus dans les établissements à finalité non commerciales.Les conditions de mise à l’abri imposées aux établissements commerciaux sont précisées à l’annexe II de l’arrêté du 29 septembre 2021 relatif aux mesures de biosécurité, en fonction des modes d’élevage et des espèces élevées, et détaillées dans l’instruction technique (IT) DGAL/SDSBEA/2021-865 du 18/11/2021. Les modalités de l’autorisation de sortie sur parcours pour des motifs constatés de bien-être animal y sont également précisées.Jusqu’à la fin d’année 2021, les épizooties causées par l’IAHP étaient observées sur les périodes automnales et hivernales (entre octobre/novembre et avril) en lien avec les déplacements de l’avifaune sauvage migratrice. Les derniers cas d’infection des volailles et de contamination de l’avifaune sauvage étaient généralement constatés vers les mois de mars à fin avril et permettaient de passer avant l’été à un niveau de risque « négligeable » sur l’ensemble du territoire de la France métropolitaine.
No file

Dates and versions

anses-04082760 , version 1 (26-04-2023)

Licence

Identifiers

  • HAL Id : anses-04082760 , version 1

Cite

Sophie Le Bouquin-Leneveu, Jean-Pierre Ganière, Béatrice Grasland, Jean Hars, Hervé Juin, et al.. Avis de l'Anses relatif aux conditions de mise à l’abri des volailles élevées en plein air en vue de la prévention de l’introduction de virus influenza aviaires hautement pathogènes par des oiseaux sauvages. Saisine n°2022-SA-0157, Anses. 2022, 77 p. ⟨anses-04082760⟩
36 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More