Prévalence des formes classique et atypique de tremblante chez les petits ruminants en France entre 2002 et 2006 - Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail Access content directly
Journal Articles Revue de Médecine Vétérinaire Year : 2008

Prévalence des formes classique et atypique de tremblante chez les petits ruminants en France entre 2002 et 2006

Abstract

Le programme de surveillance active des encéphalopathies spongiformes transmissibles (EST) chez les petits ruminants a été mis en place en France en avril 2002. Son objectif premier était de fournir une estimation de la prévalence des EST chez les petits ruminants au plan national, à partir d'un sondage à l'équarissage et à l'abattoir. En complément au dépistage des EST, le programme prévoyait la détermination du génotype, aux trois codons du gène prion associés à la résistance à la tremblante classique, sur un échantillon d'ovins. Entre avril 2002 et le 31 décembre 2006, 369 922 caprins et 665 296 ovins ont été testés à l'abattoir et à l'équarissage. Parmi ces derniers, 3 395 ovins ont été génotypés. L'analyse des données a permis de mettre en évidence les variations dess taux de sondage en fonction des années, des espèces et des programmes de dépistage, ainsi que sur le plan géographique. Couplé à l'utilisation de plusieurs tests diagnostic, ces facteurs sont sources de biais dans l'estimation des prévalences. La prévalence de la tremblante classique était supérieure à l'équarissage (ovins 1.13*10-3 caprins 2.15*10-5) ce qui n'était pas le cas de la tremblante atypique. Il apparaît également que la prévalence de la tremblante atypique. Il apparaît également que la prévalence de la tremblante classique chez les ovins a décru au cours du temps. A partir de l'échantillon analysé, les fréquences alléliques apparaissent stables au cours du temps. Le programme de surveillance a permis de préciser les situations épidémiologiques des différentes formes de tremblante en France et leurs évolutions. Des modifications seraient cependant nécessaires d'une part pour améliorer l'exactitude des mesures de prévalence et d'autre part pour améliorer la précision de la mesure des fréquences alléliques.
No file

Dates and versions

hal-00374597 , version 1 (09-04-2009)

Identifiers

  • HAL Id : hal-00374597 , version 1

Cite

Géraldine Cazeau, Alexandre Fediaevsky, Didier Calavas. Prévalence des formes classique et atypique de tremblante chez les petits ruminants en France entre 2002 et 2006. Revue de Médecine Vétérinaire, 2008, 159 (6), pp.348-56. ⟨hal-00374597⟩

Collections

ANSES
90 View
0 Download

Share

Gmail Facebook X LinkedIn More