Évaluation des risques en appui des mesures de gestion de produits dans la filière bovine, lors de suspicion et de confirmation de cas de botulisme - Anses - Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail Access content directly
Reports (Technical Expertise Report) Year : 2021

Évaluation des risques en appui des mesures de gestion de produits dans la filière bovine, lors de suspicion et de confirmation de cas de botulisme

Lionel Grisot
  • Function : Author
  • PersonId : 1099083
Didier Hilaire
  • Function : Author
  • PersonId : 788009
  • IdRef : 139852654
Pauline Kooh
Laurent Guillier
Karine Petit
  • Function : Author
  • PersonId : 1309889
  • IdRef : 224790676

Abstract

Le botulisme est une maladie neurologique humaine et animale provoquée par l’action de neurotoxines bactériennes (toxines botuliques) produites par des bactéries du genre Clostridium et qui se manifeste par des paralysies flasques pouvant aller jusqu’à la paralysie respiratoire et l’arrêt cardiaque. Il existe neuf types connus de toxines botuliques. Le botulisme animal en France concerne essentiellement les oiseaux (sauvages et domestiques) et les bovins. Les cas chez les bovins sont dus aux types mosaïque D/C (majoritaire), C, C/D et rarement au D. Au niveau national, l’incidence observée les 10 dernières années est en moyenne d’une dizaine de foyers par an. Bien qu’il s’agisse d’une maladie animale de première catégorie, il n’y a pas à l’heure actuelle de mesures de police sanitaire établies par la réglementation, lors de la confirmation d’un foyer de botulisme animal, ce qui conduit à une gestion au cas par cas par les directions départementales de la protection des populations (DDPP) et la mission des urgences sanitaires (MUS) de la DGAL. Ces services peuvent s’appuyer sur deux documents émis par l’Afssa : le rapport sur le botulisme animal établi en 2002 et l’avis rendu en janvier 2009 sur un projet d’arrêté fixant des mesures techniques et administratives relatives à la lutte contre le botulisme aviaire. Les rapports et avis cités étant relativement anciens, la DGAL a saisi l’Anses via 4 saisines (saisines 2019-SA-0112 à 2019-SA-0115), dont l’objet est une demande d’actualisation des connaissances et des évaluations de risque pour la santé humaine et/ou animale. L’expertise a été réalisée en deux étapes : 1. Une mise à jour des connaissances sur Clostridium botulinum (types C, D, mosaïques C/D et D/C et E) effectuée par le groupe de travail (GT) « Groupe socle botulisme », portant sur les caractéristiques microbiologiques, les maladies humaine et animale (bovins, oiseaux et poissons), la présence des différentes formes et types dans l’environnement, le danger dans les denrées alimentaires d’origine animale ainsi que l’efficacité des méthodes et procédés d’inactivation. 2. Le traitement des questions d’évaluation des risques par des groupes de travail spécifiques (« Botulisme bovin-aviaire » ; « Décontamination » ; « Faune sauvage et environnement »). La présente saisine porte sur l’évaluation des risques en appui des mesures de gestion de produits dans la filière bovine, lors de suspicion et de confirmation de cas de botulisme dans un troupeau. Les questions posées dans la saisine sont les suivantes : - « Quel est le risque pour l’Homme lié à la consommation de produits carnés ou laitiers provenant d’un bovin en incubation ou atteint de botulisme ? Le risque est-il différent selon les souches bactériennes et la population concernée (nourrissons, enfants, adultes, personnes fragiles) ? Comment l’état de santé des animaux influence-t-il le risque pour le consommateur final (importance relative entre la phase d’incubation et la phase clinique) ? - Quel est le risque potentiel associé aux produits carnés et laitiers issus des autres animaux du troupeau que ceux strictement malades ? Existe-t-il des moyens pour diminuer ce risque de contamination des produits ? - La manipulation de carcasses en abattoir d’un animal issu d’un lot de bovins atteints de botulisme mais dépourvus de signes cliniques présente-t-elle un risque pour les employés de contracter le botulisme ? Comment le maîtriser ? - Quelle est l’efficacité des différents traitements du lait sur les formes végétatives et sporulées (pasteurisation, traitement UHT, bactofugation, filtration membranaire) ? Dans quelle mesure peuvent-ils être considérés comme assainissant ?
No file

Dates and versions

anses-03792909 , version 1 (30-09-2022)

Licence

Identifiers

  • HAL Id : anses-03792909 , version 1

Cite

Philippe Fravalo, Michel M. Federighi, Jean Pierre Ganière, Lionel Grisot, Didier Hilaire, et al.. Évaluation des risques en appui des mesures de gestion de produits dans la filière bovine, lors de suspicion et de confirmation de cas de botulisme : Avis de l’Anses. Rapport d’expertise collective. [0] Saisine n° 2019-SA-0112, Anses. 2021, 112 p. ⟨anses-03792909⟩
101 View
0 Download

Share

Gmail Mastodon Facebook X LinkedIn More